Pratiquer

Que fait-on durant une séance ?

La maîtrise du mouvement commence
par la connaissance du corps immobile
Jean-Pierre Moreau
Une arithmétique simple : 1 = 20

1 heure du début à la fin.

Un enchainement d'une 20aine de postures statiques, certaines étant toniques et d'autres passives, qui agissent en même temps sur le tonus musculaire et son relâchement.

Une séance se compose de :

Postures

Elles sont sont appréhendées comme :

un jeu de construction faisant évoluer des contractions et/ou des étirements, mettant progressivement tout le corps en action

des outils pour faire évoluer le corps et non des modèles figés.


Elles sont toutes adaptables en fonction des spécificités de chaque corps et chacun travaille à sa propre mesure.

Elles sont pratiquées sans miroir, guidées par la voix du coach, ce qui place dans un profond état de disponibilité psychique pour ressentir où nous en sommes dans l’identification puis le relâchement de nos tensions.

Il en existe 2 sortes :
toniques c’est-à-dire actives, placées sous le contrôle permanent de la vigilance
passives, appelées « lourdes », durant lesquelles on laisse le corps s’abandonner à la pesanteur


Respirations
Elle sont la clé de voûte de la pratique du Stretching Postural® car elles guident la qualité du travail qui se mesure ensuite en termes de détente du corps et de l’esprit.

On en utilise 2 :
une petite respiration pendant les postures qui canalise la concentration
une grande respiration entre les postures qui favorise le relâchement.

La sensation de bien-être est immédiate dès la sortie de séance. Elle s'installe durablement dans le corps à partir de 1 à 2 heures hebdomadaires.